L’ouest et Strahan

Cette région est la plus sauvage de Tasmanie et sa nature préservée au cœur de rudes montagnes, de lacs immaculés, de plaines herbeuses et de forêts très dense, ont aussi été classé sur la liste du Patrimoine mondial de l’Unesco.
Depuis les années 1980, l’écotourisme se développe dans les environs de Strahan, ville portuaire au riche passé.

Auparavant, pendant une centaine d’années, c’est plus de 3 millions de tonnes de bois qui avaient été englouti dans l’alimentation de haut fourneaux pour exploiter les mines de cuivre .

Ne ratez pas l’inoubliable descente en lacets (90 virages) menant à Queenstown, sur la Lyell Highway ! Cette ville minière est en train aujourd’hui de « revivre » depuis la fermeture des fonderies en 1969 et celle de la mine du Mont Lyell, fin 1994 et la végétation millénaire reprend peu à peu ses droits.
La meilleure manière de découvrir Strahan reste une croisière sur la rivière Gordon, ou pour les plus sportifs une expédition en rafting.

<